Histoire d’Alkiane

L’Ordre Alkiane n’a jamais cessé d’évoluer depuis sa fondation. Comparable à une forêt en perpétuel changement. Voici ce que l’on pouvait lire à différentes périodes à propos d’Alkiane…

 

Fondation d’Alkiane sur les Nouvelles Terres en 2525 (2004 – 2005)


Plusieurs générations ont passé depuis la fuite forcée de l’hominité face à l’invasion des hordes kitins. Les réfugiés Matis s’attelèrent à l’immense tâche que représentait la reconstruction de leur Royaume et déjà les anciens travers reprenaient le dessus : dissensions violentes au sein de la communauté, complots sapant l’autorité du Karan, et autres considérations vaines sur l’intérêt de s’entendre avec les autres branches de l’hominité.

C’est dans cet environnement que naquit un nouveau courant émergeant de la population, touchant principalement la jeunesse Matis. Ecœurés par l’état encore convalescent de leur civilisation, ce nouvel ordre a pour objectif la restauration rapide de la gloire d’antan du peuple Matis.

Ces jeunes matis souhaitent rendre à leur peuple une puissance comparable à celle du passé, mais aussi une puissance nettoyée des errements de leurs aïeuls telles que la décrépitude dynastique, la rigidité sociale des castes et les luttes internes incessantes. Ces erreurs sont pour eux les causes de l’incapacité du Royaume à résister face aux kitins. Cette mouvance comporte une vision romantique du passé matis, et se battra pour retrouver l’éclat qui fut celui de leur peuple sous l’égide du Grand Mentor. Ces pensées présentes à chaque instant dans leurs cœurs et esprits ne font que renforcer la détermination dont ils font preuve.

Afin de rejoindre ce groupement les membres de l’Ordre rejettent l’existence qu’ils ont mené jusqu’alors ainsi que l’identité qui fut la leur, laissant de cette manière derrière eux toutes marques de noblesse ou d’appartenance sociale. Ce sont autant des enfants de l’ancienne noblesse qui renient leurs origines que des roturiers et même d’anciens bandits.

Ce nouvel Ordre prône le rationalisme et la technologie dans une volonté expansionniste. Ses membres se sentent donc profondément proche de la Karavan qu’ils voient comme symbole de leur but. De plus la science Karavan pourrait ouvrir un univers infini de possibilités, proposant à la biologie Matis un renouveau inestimable.

Dans l’ombre, leurs cœurs se réveillent, l’Ordre est en marche, inexorablement, vers le soleil de la sève et l’apogée des Matis. En ce jour, le vent porte la nouvelle, la dissidence de l’ombre s’est levée.

« Foin du passé, de ces décadents qui ont été incapables de maîtriser leur destin ! Nous bouillons d’une sève impatiente…. Tournons-nous résolument vers l’avenir, en comptant sur notre propre force, notre détermination, et avec l’aide de la Karavan, créons le monde nouveau, notre monde, de nos mains ! Forgeons notre propre couronne ! »

Objectifs :

  • Etablissement de la domination Matis.
  • Restauration de la gloire Matis en renouant avec un passé antique idéalisé.
  • Etude des magies / technologies : Biologie Matis, Sciences Karavan.

Valeurs :

  • Esprit de corps et cohésion du groupe.
  • Technologie et puissance : Technicisme.
  • Culture et raffinement, supériorité innée des Matis.

Politique :

  • Pro-Karavan.
  • Neutralité vis-à-vis du peuple Zoraï.
  • Méfiance vis-à-vis des Fyros.
  • Animosité envers les Kamis.

 

Positions jusqu’au Second Grand Essaim (2005 – 2012)


En 2529, Alkiane revoit ses objectifs et sa politique vis-à-vis du Royaume et de la royauté en place, envers les autres peuples et envers les Kamis. Les positions prises à cette date seront conservées par l’Ordre Alkiane jusqu’au Grand Essaim qui s’est abattu sur les Nouvelles Terres en 2562.

Objectifs :

  • Etablissement de la domination Matis.
  • Restauration de la gloire Matis en renouant avec un passé antique idéalisé.
  • Etude des magies / technologies : Biologie Matis, Sciences Karavan.
  • Eradication de la menace Kitin, frein à l’établissement de l’hominité sur Atys.

Valeurs :

  • Esprit de corps et cohésion du groupe.
  • Technologie et puissance : Technicisme.
  • Culture et raffinement, supériorité innée des Matis, notamment de leur artisanat.

Politique :

  • L’Ordre Alkiane est Pro-Karavan, Jena est son guide et considère les Kamis comme des démons pervertissant l’âme des homins.
  • L’Ordre Alkiane soutient le Roi Yrkanis tant qu’il juge que celui-ci œuvre dans le sens des valeurs de son Organisation.
  • L’Ordre Alkiane mène une lutte incessante contre la civilisation Fyros (adorateurs des Kamis) qu’elle juge comme étant des rustres barbares sanguinaires possédés par les Kamis.
  • Une politique de neutralité est appliquée vis-à-vis des Zoraï tant que ces derniers ne deviennent pas trop expansionnistes (Pro-Kamis), et ce tant que la nature de la Goo et des influences qu’elle peut avoir sur la génétique et l’esprit de l’individu n’ont pas été découverts. Ensuite, il ne faut pas oublier qu’Alkiane supporte le Roi Yrkanis, qui a une dette envers certains Zoraï.
  • Les Trykers sont actuellement vus d’un point de vue positif, et pouvant être des alliés potentiels de part leur dévouement à Jena. L’Ordre Alkiane ne tient pas à l’heure actuelle à réhiterer les erreurs du passé qui ont mené à l’esclavagisme des Tryker. Toutefois, l’Ordre trouve que la civilisation Tryker, bien que joviale, est trop anarchique et pense que l’établissement d’un gouvernement Matis à leur tête serait bénéfique pour leur peuple.

 

Alkiane après le Second Grand Essaim (2012 – 2015)


L’invasion kitin a fait beaucoup de mal à l’Ordre Alkiane en prenant la vie de nombreux de ses membres. Les quelques survivants qui ont eu la chance de se retrouver dès la re-sécurisation des Sommets Verdoyants ont refondé l’Ordre, s’inspirant profondément de ce qu’était Alkiane avant ce terrible événement.

Plusieurs générations ont passé depuis la fuite forcée de l’hominité face à la dernière invasion des hordes kitins. Les réfugiés Matis s’attelèrent à l’immense tâche que représentait la reconstruction de leur Royaume et déjà les anciens travers reprenaient le dessus : dissensions au sein de la communauté, complots sapant l’autorité du Karan, et autres débats houleux sur l’intérêt de s’entendre avec les autres branches de l’hominité.

C’est dans ce contexte que l’Ordre Alkiane se fixe pour objectif de rétablir un Royaume Matis fort sur l’ensemble de son territoire, les Sommets Verdoyants.

Cette mouvance comporte une vision romantique du passé matis et elle se battra pour retrouver l’éclat qui fut celui de leur peuple, de sa culture et de son intellect. Ces pensées présentes à chaque instant dans leurs cœurs et esprits ne font que renforcer la détermination dont ils font preuve.

Afin de rejoindre ce groupement, les membres de l’Ordre Alkiane rejettent l’existence qu’ils ont mené jusqu’alors ainsi que l’identité qui fut la leur. Ce sont autant des enfants de l’ancienne noblesse qui renient leurs origines que des roturiers et mêmes d’anciens bandits. Devenir un membre de l’Ordre Alkiane ne se fait donc pas sans exigences dont la culture et l’histoire matis sont au cœur.

L’Ordre Alkiane se sent profondément proche de la Karavan et des desseins de la toute puissante Jena, la bienfaitrice du peuple Matis qu’il vénère par-dessus tout. La science Karavan pourrait d’ailleurs ouvrir un univers infini de possibilités, proposant à la biologie Matis un renouveau inestimable.

Loin du passé, de ces décadents qui ont été incapables de maîtriser leur destin, nous bouillons d’une sève impatiente… Tournons-nous résolument vers l’avenir en comptant sur notre propre force, notre culture, notre détermination et avec l’aide de la Karavan, façonnons les Sommets Verdoyants à notre image, rétablissons sur les nouvelles terres, Notre Royaume ! Tissons la vie de notre propre couronne !

Objectifs :

  • Rétablissement d’un Royaume Matis fort et maître de son territoire.
  • Etude des magies / technologies : Biologie Matis, Sciences Karavan.
  • Eradication de la menace Kitin, frein à l’établissement de l’hominité sur Atys.
  • Enrichissement et évolution du Mateis.

Valeurs :

  • Esprit de corps et cohésion du groupe.
  • Technologie et puissance : Technicisme.
  • Culture et raffinement, supériorité innée des Matis, notamment de leur artisanat.

Politique :

  • L’Ordre Alkiane est Pro-Karavan. Jena est son guide et considère les Kamis comme des démons pervertissant l’âme des homins.
  • L’Ordre Alkiane soutient le Karan Stevano tant qu’il juge que celui-ci apte à établir un Royaume tel qu’attendu.
  • L’Ordre Alkiane s’accommode difficilement de la civilisation Fyros, adoratrice des Kamis. Jugés comme étant des rustres barbares sanguinaires possédés par les Kamis, les uniques fyros tolérés sont ceux reconnus par le Karan et dans les Maisons Nobles, donc reconnaissant la supériorité Matis.
  • Une politique de neutralité est appliquée vis-à-vis des Zoraï tant que ces derniers ne deviennent pas trop expansionnistes (Pro-Kamis), et ce tant que la nature de la Goo et des influences qu’elle peut avoir sur la génétique et l’esprit de l’individu n’ont pas été découverts. Ils peuvent être bien vu s’ils renoncent à la démence kamique pour se tourner vers Jena.
  • Les Trykers sont plutôt bien vus et peuvent être des alliés potentiels de par leur dévouement à Jena. L’Ordre Alkiane ne tient pas à l’heure actuelle à réitérer les erreurs du passé qui ont mené à l’esclavagisme des Trykers. Toutefois, la civilisation Tryker, bien que joviale, est un peu trop anarchique si l’on relève l’existence d’athées, de kamistes et de trytonistes au sein de cette dernière.

 

Ouverture et Quêtes des Savoirs (2015 – ajd.)


En 2584, l’Ordre Alkiane était à la recherche d’un nouveau souffle qui tardait à se manifester depuis sa refondation. Le Conseil Tribën en place décida une suite de réformes d’ouvertures pour renouveler la Sève d’Alkiane tout en conservant ses bases.

Objectifs :

  • Rétablissement d’un Royaume Matis fort et maître de son territoire.
  • Etude des magies / technologies : Biologie Matis, Sciences Karavan.
  • Eradication de la menace Kitin, frein à l’établissement de l’hominité sur Atys.
  • Enrichissement et évolution du Mateis.
  • Appropriation des savoirs des autres peuples pour le peuple Matis.

Valeurs :

  • Fidélité et Loyauté.
  • Technologie et puissance : Technicisme.
  • Culture et raffinement, supériorité innée des Matis, notamment de leur artisanat.

Politique :

  • L’Ordre Alkiane est Pro-Karavan. Jena est son guide et considère les Kamis comme des démons pervertissant l’âme des homins.
  • L’Ordre Alkiane soutient le Karan Stevano tant qu’il juge que celui-ci apte à établir un Royaume tel qu’attendu.
  • L’Ordre Alkiane s’accommode difficilement de la civilisation Fyros, adoratrice des Kamis. Jugés comme étant des rustres barbares sanguinaires possédés par les Kamis, les uniques fyros tolérés sont ceux reconnus par le Karan et dans les Maisons Nobles, donc reconnaissant la supériorité Matis.
  • Une politique de neutralité est appliquée vis-à-vis des Zoraï tant que ces derniers ne deviennent pas trop expansionnistes (Pro-Kamis), et ce tant que la nature de la Goo et des influences qu’elle peut avoir sur la génétique et l’esprit de l’individu n’ont pas été découverts. Ils peuvent être bien vu s’ils renoncent à la démence kamique pour se tourner vers Jena.
  • Les Trykers sont plutôt bien vus et peuvent être des alliés potentiels de par leur dévouement à Jena. L’Ordre Alkiane ne tient pas à l’heure actuelle à réitérer les erreurs du passé qui ont mené à l’esclavagisme des Trykers. Toutefois, la civilisation Tryker, bien que joviale, est un peu trop anarchique si l’on relève l’existence d’athées, de kamistes et de trytonistes au sein de cette dernière.
  • Aucun traitement est toléré vis-à-vis des Maraudeurs. Ennemis des civilisations, ils sont les ennemis du Royaume et de l’Ordre Alkiane.